St-Val. Slam

Mode d’emploi pour une Saint-Valentin bien réussie

Mon frère, t’as pas fini d’cracher au bassinet
La teuf elle continue, crois pas te débiner

Après le réveillon y’avait le Nouvel An
Le dîner t’a coûté rien moins qu’un chèque en blanc

A peine tu r’prends l’dessus, t’oublies ton désarroi
Qu’il est déjà grand temps pour toi d’tirer les Rois

Mais là ça passe encore, pas d’quoi se prendre la tête
C’est pas le bout du monde que s’faire un bout d’galette

Même si, au passage, ça t’paraît pas bien clair
De r’trouver dans la pâte la tronche de Buzz l’Eclair

Marketing toujours ! Ça pèse son poids en or
La pub de Woody, de Tchac et de Trixor

L’étoile de Bethléem, j’apprends (c’est tout un art )
Qu’elle a fait son chemin de Disney à Pixar

On paye ce qu’il faut mon frère, on s’y engage,
Au cul des trois chameaux conduits par les Rois Mages

Ensuite ça repart fort, ya d’quoi devenir vert
Ton agenda t’amène jusqu’aux « Soldes d’hiver »

Tu râles, t’en as ras l’c…, au ciel tu lèves les bras
Te v’la, question finances, encore dans de beaux draps

Les soldes, c’était dit-on, pour « écouler le stock »
Sur ce coup tu te dis que tu r’jettes tout en bloc

Mais t’avais oublié un autre rendez-vous
Celui où d’vant ta meuf tu t’mets au garde à vous

Ce nouveau rancard pour toi c’est le coup d’grâce
Même si tu d’viens vénère, même si tu n… sa race !

Que t’aies les idées claires ou que tu sois shooté
Ta gonzesse t’as pas l’choix y faut la chouchouter

T’auras beau répéter qu’on t’prend pour un pantin
Dans quelques jours cousin… c’est la Saint Valentin !

La fête des amoureux ! Faut la jouer VIP
Tu m’as pas l’air relax, j’te sens un peu flippé

Maintenant ça urge, trouve-toi vite le bon plan
Pour lui dire qu’tu la kiffes, même si faut qu’tailles au flanc

Mais c’est pas tout de dire, avec ou sans détour,
« I love you Baby, je t’aime mon amour !

Te quiero mi amor ! Ti amo ! Ich liebe dich ! »
Elle te crache à la g… si tu montres qu’t’es pas riche

Alors mon frère reprends tout depuis le début
Faut la jouer grand seigneur pour aller droit au but

Tu l’invites sur les Champs, t’as bien pigé l’enjeu ?
Tu radines pas cousin, tu lui sors le grand jeu

Grand luxe ! romantique ! c’est comme ça qu’t’entres en scène
Ou alors tu fais l’coup d’la croisière sur la Seine

Le champagne à donfe, le foie gras en poêlée
Tout ça tu l’fais servir par un chef étoilé

Tu mets les pleins gaz, tu laisses tomber les rames
C’est l’art et la manière d’lui déclarer ta flamme

Mais si tu veux vraiment l’emmener au septième ciel
J’te refile l’adresse d’un « lodge confidentiel »

Y’aura qu’elle et toi, on y va en calèche
Au milieu des palmiers, au cœur de Marrakech

Dans c’palais tu lui offres (ça c’est d’la courtoisie !)
Le sauna, le hammam, le spa, le jacuzzi

Au dîner le homard, la truffe, le trou normand
Tu t’actives en Prince, elle fait la « Bois Dormant »

T’assures pour qu’elle passe une nuit inoubliable
Le budget, les p’tits comptes, t’envoies tout ça au diable

Puis vient l’heure, dans la chambre, lors d’une ultime pause
(les murs tendus de soie, le lit jonché de roses),

De faire comme il se doit l’annonce de ta passion
Exhibant un bijou pour ta déclaration :

« I love you Honey, pour la vie you’ll be mine
De tout mon cœur j’te wish un Happy Valentine »

Puis elle joue la surprise, elle pousse des petits cris :
« T’aurais pas dû mon chou, j’te l’jure par J.–C. »

Enfin c’est terminé c’est la fin du parcours
C’est passé la St Val, demain s’ra un aut’ jour

Ta meuf est elle aux anges, c’est sûre qu’elle est heureuse
A l’accueil on t’attend avec « la douloureuse »

Et… les célibataires… ceux-là ils font comment ?
No problem mon frère, avec ou sans amant

Tout au long de l’année y’a plus d’une occasion
De raquer… c’est prévu avec précision

Dans le calendrier on a mis l’patacaisse
Les saintes et les saints y servent de tiroir-caisse

On commerce avec tout, on fait feu de tout bois
Pas étonnant qu’la foi chez nous soit aux abois

Et même… Les sentiments c’est pas le porte-monnaie
Qui fait qu’tout part en c…, que l’amour est mort-né

Mon frère, j’te salue, c’est la fin d’la séance
Reza te fera signe pour d’autres échéances

Il doit se retirer c’est pas un amateur
C’est l’heure de la prière… devant l’distributeur

Reza Afchar Nadéri
Paris, le mercredi 02 février 2011

This entry was posted in Slams, Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to St-Val. Slam

  1. Kolau says:

    Bonsoir Reza
    J ai beaucoup aime ce slam et je l ai donc partagé .
    Quand tu en as d autres tu nous les envoies stp?
    Commentaires de gege
    En aparté :  » qu est ce qu il est doué ce mec » ce qui est un compliment venant de lui
    Pleins de bisous
    Sandrine

Répondre à Kolau Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>